Respect de l’environnement à l’ère numérique

Fiabilisation du reporting environnemental, réflexion sur les enjeux environnementaux du numérique et maîtrise accrue des consommations énergétiques qui constituent les principales sources d’émissions de CO2 : ces engagements constituent les axes d’une démarche responsable du groupe en matière environnementale alors même que ses activités sont relativement peu exposées aux risques environnementaux

Les axes structurants

  • Mieux évaluer nos impacts environnementaux
    • Mesurer de façon plus spécifique l’empreinte environnementale du numérique
    • Fiabiliser le reporting environnemental
    • Poursuivre la démarche de certification
  • Maîtriser les consommations énergétiques directes et indirectes

    • Améliorer la gestion des consommations énergétiques des installations
    • Poursuivre le recours aux énergies renouvelables
    • Optimiser l’utilisation des matières premières pour la fabrication et l’utilisation des produits
    • Valoriser les déchets d’équipements électriques et électroniques
    • Améliorer nos mesures de rejets de CO2

Quelques exemples d’actions et de bonnes pratiques

  • Mieux évaluer nos impacts environnementaux

Soucieux de mieux appréhender les impacts environnementaux directs et indirects de la chaîne de valeur propre à son activité de groupe de médias, Vivendi a initié une analyse du cycle de vie de ses offres de contenus. Le groupe a ainsi comparé la performance environnementale (émissions de CO2, consommation d’eau et d’énergie) des offres de contenus dématérialisés (téléchargement et streaming) avec celle des offres de contenus physiques (CD et DVD).

Plus d’infos

  • S’engager dans une démarche de certification

S’engager dans une démarche de certification permet à l’entreprise d’évaluer, de structurer et de rendre compte de sa politique environnementale mais également de réunir ses salariés et ses autres parties prenantes autour d’objectifs communs. Plusieurs sites et sièges du groupe se sont ainsi engagés, depuis plusieurs années, dans des démarches de certification environnementale. En 2015, le siège de Vivendi a renouvelé son enregistrement EMAS (Eco-Management and Audit Scheme) auprès du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, et a défini un nouveau plan d’actions. Pour la période 2015 / 2017, ces objectifs portent entre autres, sur la réduction des émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels (-20 % par rapport au niveau de 2009) et sur la maîtrise des consommations énergétiques (réduction de 10 % des consommations électriques et de 5 % des consommations de vapeur par rapport à 2014).

En 2015, Universal Music UK (cinq sites) et les Abbey Road Studios ont intégré The Creative Industry Green, le premier système de certification environnementale du Royaume-Uni pour le secteur culturel, suite à l’obtention d’un « one star award » par l’ONG Julie’s Bicycle. UMG UK est la première maison de disques et Abbey Road, le premier studio d’enregistrement musical à obtenir une telle récompense.

Plus d’infos 

  • Maîtriser les consommations énergétiques directes et indirectes 

En 2015, Universal Music France, Canal+ et Studiocanal ont finalisé la mesure des impacts énergétiques de leurs activités auprès de leurs fournisseurs et ont défini une série de critères destinés à rendre compte de la performance environnementale de ces derniers au moment des appels d’offres. Par ailleurs, les filiales de Vivendi ont poursuivi, en 2015, leurs efforts en faveur d’une meilleure efficacité de leurs infrastructures et équipements. Le parc informatique qui contribue de manière significative à la consommation d’énergie fait l’objet d’une attention particulière. Les systèmes de climatisation, très consommateurs en énergie, font également l’objet d’un suivi attentif.

Les filiales du groupe et notamment Groupe Canal+ se doivent de proposer à ses clients les équipements les plus performants pour leur permettre de bénéficier d’une expérience utilisateur optimale. Le traitement des décodeurs usagés est ainsi pris en compte afin de prolonger la durée de vie des équipements ou de les valoriser via une filière de recyclage.

Plus d’infos

Les documents à consulter