Une mobilisation transversale au sein du groupe

La Direction de la RSE est rattachée au Directeur général en charge des Opérations, membre du Directoire de Vivendi. Conformément à son Règlement intérieur, le Conseil de surveillance examine régulièrement la politique de responsabilité sociétale du groupe.

Le Conseil de Surveillance et le Directoire

Le Conseil de surveillance est informé par le Directoire des résultats de la politique RSE par un rapport d’activité trimestriel. Le Comité de gouvernance, nomination et rémunération évalue plus particulièrement la réalisation des objectifs RSE inclus dans la rémunération variable des dirigeants du groupe et attribue le bonus correspondant. Le Comité d’audit examine la politique RSE du groupe deux fois par an.

 

La Direction de la RSE

La Direction de la RSE définit les orientations stratégiques et assure des missions transversales :

  • elle participe à la définition des critères RSE intégrés dans la rémunération variable des dirigeants du groupe, en coopération avec la Direction des ressources humaines et le Directoire ;
  • elle conduit la démarche de reporting intégré avec la Direction financière ;
  • elle organise, à l’intention des investisseurs, des roadshows dédiés à la RSE du groupe, avec la Direction des relations investisseurs ;
  • elle établit une cartographie des risques liés à la RSE avec la Direction de l’audit;
  • elle relaie le Programme de vigilance en coopération avec la Direction juridique ;
  • au sein du groupe, elle mène des échanges constructifs et soutenus avec les directions fonctionnelles des filiales.

 

Depuis 2003, la Direction de la RSE réunit un Comité RSE composé des correspondants des filiales et des représentants de plusieurs directions fonctionnelles du siège (juridique, finance, audit, ressources humaines). Chaque comité RSE est l’occasion d’inviter des experts, des représentants de la société civile ou d’institutions nationales ou européennes, à débattre de thèmes qui relèvent des huit enjeux prioritaires du groupe.

 

loupe
Les thèmes « Droits de l’Homme et relations d’affaires » et « Empreinte environnementale des modèles de distribution et de consommation des contenus musicaux et audiovisuels » ont été au cœur des réunions de ce comité au cours de l’année 2015, en lien avec les débats relatifs à la proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre et à l’actualité de la COP 21.

 

Date de mise à jour :