Un reporting extra-financier, outil de pilotage

Vivendi a bâti un reporting extra-financier innovant qui affiche clairement, auprès de ses parties prenantes, le positionnement, les opportunités et les risques RSE du groupe. Dans le secteur des médias et des industries culturelles, Vivendi fait figure de pionnier quant à la remontée et à la vérification d’indicateurs sociétaux directement liés à ses activités.

Des enjeux spécifiques rattachés aux droits de l’Homme

Les indicateurs regroupés dans le « Protocole de reporting des données environnementales, sociales et sociétales des sociétés du groupe Vivendi » élaboré dès 2004 se rapportent à des enjeux matériels et pertinents.
Dans sa « Communication sur le progrès », établie chaque année dans le cadre de son adhésion au Pacte mondial des Nations unies en 2008, Vivendi rend compte de la mise en œuvre, dans sa sphère d’influence, des dix principes et porte un éclairage particulier sur le premier d’entre eux relatif aux droits de l’Homme. Vivendi a adopté ce même parti pris innovant dans la mise en œuvre de la loi Grenelle II en déclinant les informations sociétales sur des thématiques « droits de l’Homme » spécifiques aux industries de contenus.

20160520_Vivendi_Doc_de_Ref_2015_cahier_reporting_fr

A découvrir : la Communication sur le progrès

Télécharger le document

 

Un reporting spécifique au secteur des médias

En 2009, la GRI (Global Reporting Initiative) a sollicité Vivendi pour être membre fondateur d’un groupe de travail international ayant pour mission d’élaborer des indicateurs quantitatifs et qualitatifs sectoriels propres à l’industrie des médias. En mai 2012, les travaux ont abouti à la publication d’un « supplément sectoriel » aux lignes directrices générales de la GRI, qui constitue une avancée significative dans la démarche de reporting du secteur des médias.

 

 

La gouvernance du reporting extra-financier

Un Comité de pilotage composé des membres du Directoire et des directions fonctionnelles (juridique, ressources humaines, RSE) évalue régulièrement les évolutions du reporting au sein du groupe. Le Protocole de reporting fait l’objet d’une mise à jour annuelle qui donne lieu à un échange avec les filiales.

Les Commissaires aux comptes ont revu le caractère pertinent et matériel des indicateurs et informations extra-financiers recensés et définis dans le Protocole de reporting de Vivendi. S’agissant de l’exercice 2015, un tiers de ces données est, à ce titre, présenté dans ce chapitre du Document de référence et a fait l’objet d’une vérification par le cabinet Ernst & Young.

 

 

Date de mise à jour :