Réunion du Comité des Actionnaires du 25 Janvier 2013

Le Comité a débuté sa journée en analysant l’entretien de Jean-François Dubos paru dans les Echos du 17 décembre 2012. Dans cet article, le président du Directoire indiquait, pour la première fois publiquement, que l’avenir de Vivendi s’inscrivait dans les médias et les contenus. Jean-François Dubos a d’ailleurs rencontré les membres du Comité autour d’un petit déjeuner et ces derniers ont pu librement lui poser des questions sur la revue stratégique, sur les différentes activités des filiales, sur la valorisation boursière du groupe, …

 

Revue stratégique de Vivendi

Plus précisément, dans l’entretien accordé aux Echos, Jean-François Dubos déclarait : « nous ne vivons pas sous la pression. Le Groupe est solide et rentable. Notre première certitude, c’est que nous avons tous les atouts pour nous affirmer comme un leader européen, voire mondial, dans les contenus et les médias. Dans ce domaine des contenus il y a un vrai marché en croissance (…). L’avenir de Vivendi s’inscrit dans cette direction ».

Concernant SFR, il précisait « dans les années à venir, nous assisterons fatalement à une recomposition de cette filière en plein bouleversement. Notre filiale SFR a beau souffrir en ce moment, c’est tout de même une très belle entreprise et le sixième opérateur européen ». Et il poursuivait : « nous choisirons la solution qui porte des synergies industrielles, qui crée le plus de valeur et qui pourra être agréée par les pouvoirs publics et les Autorités de Régulation ».

 

Nouveau module de L’Ecole de la Bourse

Dans la matinée, les membres du Comité ont pris connaissance, en avant-première, du nouveau module de l’Ecole de la Bourse intitulé : « Les investisseurs face à la responsabilité sociétale d’entreprise, l’exemple de Vivendi ». Le Comité a judicieusement fait remarquer que les termes « responsabilité sociétale », « développement durable » et « Investissement socialement responsable (ISR) » pouvaient ne pas être compris par tous les actionnaires individuels. Ils ont également suggéré –ce qui a été retenu- de donner des exemples concrets réalisés par Vivendi en matière de responsabilité sociétale (prévention contre l’addiction aux jeux vidéo; partenariat entre SFR et Emmaüs, …).

 

Déjeuner en toute convivialité avec Philippe Capron

Après Jean-Francois Dubos, c’est Philippe Capron, membre du Directoire et Directeur financier de Vivendi, que les membres ont pu rencontrer. Ils ont déjeuné ensemble et aborder des sujets comme les politiques d’investissement et les environnements concurrentiels des différentes activités, le numérique et les géants mondiaux du secteur, les différentes options qui s’offraient ou pas au groupe dans le cadre de sa revue stratégique, la valorisation boursière des filiales du groupe, la dette, … Des éclairages constructifs qui ont permis au Comité de mieux appréhender la revue stratégique de Vivendi.

 

 

Travail en deux ateliers

L’après-midi du 25 janvier 2013 a été l’occasion d’une nouveauté : le travail thématique s’est fait par atelier. Le premier atelier a concerné la lettre et les documents imprimés réalisés pour les actionnaires individuels alors que le second a eu pour sujet les réseaux sociaux.

Pour le premier atelier, les membres avaient préalablement répondu à trois questions : Comment jugez-vous la lettre actuelle ? Comment devrait être la lettre idéale ? Quels documents particulièrement destinés aux actionnaires individuels souhaiteriez-vous voir développer ?

Interrogés sur la lettre aux actionnaires idéale, les membres ont proposé de créer une rubrique sur la fiscalité dans la lettre et un glossaire sur les principales définitions de la finance qui pourrait néanmoins se trouver sur le site internet de Vivendi. Ils ont approuvé le nouveau format de la lettre et ont souligné qu’il était important qu’elle reflète la notion de groupe, élément fédérateur des différentes activités.

Pour le deuxième atelier, les membres avaient préalablement répondu aux questions : Que faites-vous sur les réseaux sociaux? Quel réseau social choisir quand on est un groupe coté ? Pourquoi ? Quel est votre opinion du compte twitter actionnaires individuels de Vivendi ? Quel compte twitter constitue un exemple à suivre ? Comment articuler réseaux sociaux et site web ?

Le Comité s’est interrogé sur les risques de redondance et sur l’articulation de l’information entre les différents réseaux sociaux et le site internet officiel du groupe et on souligné l’importance d’encourager la fréquentation de ce dernier.