Vivendi, avec l’industrie culturelle européenne, interpelle Jean-Claude Juncker

Publié le
Vivendi, avec l’industrie culturelle européenne, interpelle Jean-Claude Juncker

Un ensemble d’entreprises et d’organisations professionnelles du secteur des industries culturelles et créatives européennes, parmi lesquels Vivendi et Bertelsmann qui en ont pris l’initiative, ont adressé récemment une lettre ouverte au Président élu de la Commission, Jean-Claude Juncker.

Les signataires soulignent qu’avec plus de 9,3 millions d’emplois directs et indirects, le secteur culturel et créatif représente 4,2 % de l’emploi en Europe. Forts de leur rôle et de leur poids dans cette économie, ils expriment leur capacité et volonté d’être au rendez-vous du nouvel élan pour l’emploi et la croissance en Europe donné par Jean-Claude Juncker dans son discours prononcé devant le Parlement européen le 15 juillet dernier.

Les industries culturelles et créatives réunissent la capacité d’entrainement de quelques-uns des grands leaders mondiaux des secteurs de la musique, de l’image, des médias, de l’édition et de la distribution, et également la présence sur l’ensemble du territoire européen de très nombreuses  petites entreprises.

Elles illustrent l’esprit d’innovation et l’exigence de concevoir de nouveaux produits et de nouveaux services dont dépend la prospérité de l’économie européenne, en particulier en tirant profit de toutes les opportunités du numérique.

Pour être en mesure d’apporter leur pleine contribution, ces industries ont leurs propres attentes: un marché intérieur fondé sur des réseaux interconnectés performants, d’égales opportunités pour tous, des conditions de concurrence équitables dans tous les domaines affectant leurs activités, le respect de l’état de droit dont la propriété intellectuelle et le droit d’auteur représentent des éléments-clé.

Les industries culturelles et créatives comptent sur la prochaine Commission, dont la composition devrait être connue prochainement, pour assurer la défense et la promotion de ces principes, pour bénéficier au même titre que les autres secteurs industriels des mécanismes qui seront mis en place  pour soutenir l’innovation et l’investissement. Elles comptent également sur la Commission pour tirer profit de l’ensemble des opportunités qui seront offertes pour le développement de l’activité dans leurs domaines.

Elles sont très désireuses d’engager dès maintenant un dialogue sur tous ces sujets avec les institutions européennes.

 

Courrier adressé au Président-élu de la Commission européenne (en anglais)