Telecom Italia et le rapport du Collegio Sindacale

Publié le

 

Paris, le 8 mars 2019

 

Les irrégularités de gouvernance révélées dans le rapport du Collegio Sindacale de Telecom Italia confortent Vivendi dans sa demande de retour à un Conseil d’administration plus équilibré

 

Vivendi est extrêmement préoccupé par les conclusions du rapport publié aujourd’hui[1] par le Collegio Sindacale de Telecom Italia. Ce rapport confirme l’existence de graves irrégularités dans la gouvernance de la société et de son Conseil d’administration dont la majorité des membres est issue de la liste d’Elliott.

Le rapport révèle que le Président du Conseil d’administration de TIM a violé le droit des sociétés ainsi que les règles les plus élémentaires et fondamentales en matière de gouvernement d’entreprise.

Le rapport confirme également l’existence d’un « Conseil d’administration parallèle » composé uniquement des membres du Conseil issus de la liste d’Elliott. Ce « Conseil d’administration parallèle » était assisté pour la circonstance par un cabinet d’avocats ayant précédemment conseillé Elliott.

De plus, les faits décrits dans le rapport font apparaitre la diffusion d’informations privilégiées à des tiers préalablement à la tenue d’un Conseil d’administration.

Tous ces éléments renforcent la conviction de Vivendi que les actionnaires de TIM doivent mettre en place un Conseil d’administration véritablement indépendant lors de l’Assemblée générale du 29 mars. Un tel Conseil rétablirait les conditions et les garde-fous nécessaires à une bonne gestion de l’entreprise au bénéfice de l’ensemble des actionnaires, des salariés et des autres parties prenantes.

Rappelons que depuis qu’Elliott a pris le contrôle du Conseil d’administration de TIM, le cours de bourse de l’entreprise a perdu environ 35 % de sa valeur à ce jour.

 

>> Version italienne du communiqué

 

A propos de Vivendi

Vivendi travaille depuis 2014 à la construction d’un groupe européen d’envergure mondiale dans les contenus, les médias et la communication. Dans la création de contenus, le Groupe détient des actifs puissants et complémentaires dans la musique (Universal Music Group), les séries et films (Groupe Canal+), l’édition (Editis) et les jeux vidéo mobiles (Gameloft), qui sont les contenus de divertissement les plus consommés dans le monde. Dans la distribution, Vivendi a acquis et repositionné Dailymotion pour doter ses contenus d’une nouvelle vitrine numérique. Le Groupe s’est également rapproché de plusieurs opérateurs télécoms et plateformes afin d’élargir au maximum ses réseaux de distribution. Dans la communication, Havas dispose d’une expertise créative unique dans la valorisation des contenus gratuits et dans les formats courts, de plus en plus utilisés sur mobile. Par ailleurs, dans le spectacle vivant, la valorisation de franchises et la billetterie, Vivendi explore de nouvelles activités complémentaires de ses métiers, fédérées sous Vivendi Village. Les différentes entités de Vivendi travaillent pleinement ensemble, évoluant au sein d’un groupe industriel intégré et créant ainsi plus de valeur.  www.vivendi.com

 

[1] https://www.telecomitalia.com/content/dam/telecomitalia/it/archivio/documenti/Investitori/AGM_e_assemblee/2019/Relazione-del-Collegio-Sindacale-ex-art-153-del-d-lgs-5898.pdf

 


Voir tous les communiqués de presse